Eau

Les milieux humides se définissent et se distinguent des milieux secs par le type de sol et par la végétation qui s’adaptent à des niveaux d’eau élevés. Un milieu humide est constitué d’un site ou d’un ensemble de sites saturés d’eau ou inondés pendant une période suffisamment longue pour influencer la nature du sol et la composition de la végétation. La délimitation d’un milieu humide correspond à la transition entre le milieu terrestre et aquatique. Les milieux humides incluent les étangs, les marais, les marécages ou les tourbières.

Ils agissent comme filtre et comme milieu de rétention atténuant ainsi les impacts des inondations et abritent une faune et une flore particulière. Plusieurs espèces végétales et animales qui s’y trouvent sont considérés comme étant menacées ou vulnérables. Ces milieux sont protégés et la construction est limitée ou carrément interdite.  Une autorisation du Ministère du développement durable, de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques est requise pour tous travaux dans ces zones.

Voici un lien utile: www.reperteau.info

L’érosion des sols
Règlement sur les mesures de mitigation
Règlement sur l’érosion
Dépliant sur l’ocre ferreuse

 

Barils de pluie distribués par les marchés IGA

Cette année encore, les marchés IGA distribueront des barils de pluie à prix réduit (30$). Vous n’avez qu’à vous inscrire sur une liste via internet, un tirage aura lieu par la suite. Les barils de pluie permettent de réduire les eaux de ruissellement vers les fossés et d’économiser l’eau potable.

https://www.iga.net/fr/implication/environnement/barils_deau_de_pluie

Commande d’arbustes indigènes pour le reboisement des bandes riveraines
Cartes des lacs

Lac d’Argent
Carte

Lac Orford
Carte

Lac Stukely
Carte